14 novembre 2010 – Entente de principe avec la FIQ

Publié le dimanche 14 novembre 2010 à 20:15 par Jacques Desmarais.

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ a conclu, samedi, une entente de principe avec le gouvernement du Québec pour les 58 000 membres qu’elle représente dans le cadre de la négociation des matières sectorielles.

Depuis la reprise des négociations en octobre, la FIQ s’était donnée un plan de travail (activités d’information et de mobilisation des membres, recherche d’appuis dans la population par des pétitions) en appui aux enjeux de fond qui avaient mené à l’impasse de l’été : la réorganisation du temps de travail, le recours aux agences privées, ainsi que l’obtention de postes à plein temps pour les effectifs à temps partiel sont au coeur des négociations. L’entente de principe contient des solutions concrètes et favorables sur chacun de ces enjeux, notamment sur la question majeure de la protection du service public mise de l’avant par le Front commun syndical.

Les gains

1. rémunération de la période de chevauchement des quarts de travail pour une majorité des membres; les professionnelles en soins ne devront plus faire la transmission d’informations cliniques lors de la période de chevauchement inter-quarts sans être rémunérées; pour une infirmière qui travaille dans un hôpital à temps complet, cela représente une rémunération bonifiée d’environ 3,45 % par année; les professionnelles en soins non directement touchées par cette entente recevront une prime annuelle de 2 %

2. réduction de 40 % de la main-d’œuvre indépendante d’ici l’échéance de la convention collective (5 ans); le gouvernement s’est engagé à mettre fin à l’expansion de l’utilisation des entreprises privées de placement en soins

3. aménagement du temps de travail : les professionnelles en soins travaillant sur les quarts de nuit pourront se prévaloir de la semaine de 4 jours; des paramètres nationaux seront établis localement en vue de réduire la semaine de travail et ce, pour les trois quarts de travail

4. rémunération des heures supplémentaires, après la journée ou la semaine de travail, pour les infirmières cliniciennes travaillant dans les centres d’activités où les services sont dispensés 24 h par jour, 7 jours par semaine

5. plus grande accessibilité au titre d’emploi d’infirmière auxiliaire chef d’équipe

6. majoration significative des primes de soir, de nuit et de soins critiques.

La déclaration de la présidente de la FIQ

« Nous avons toujours été convaincues que notre lutte était juste et nécessaire. La diversité des professionnelles composant la Fédération, et la ténacité de ces milliers de femmes aura servi de levier extraordinaire pour parvenir à une entente très satisfaisante. On se doit également de souligner que l’arrivée de Michelle Courchesne comme présidente du Conseil du trésor aura été déterminante dans cette conclusion positive », de conclure, madame Laurent.

Les prochaines étapes

L’entente de principe sera soumise aux déléguées de la Fédération lors d’un Conseil fédéral extraordinaire qui aura lieu les 18 et 19 novembre prochains à Montréal. Les déléguées se prononceront sur une entente de principe globale incluant les matières sectorielles et intersectorielles. Par la suite, elle sera soumisse aux 58 000 membres de la Fédération via un référendum.


Laisser un commentaire