Une réponse aux sophismes de Pierre-Karl Péladeau

Publié le vendredi 9 avril 2010 à 14:26 par Jacques Desmarais.

Plus d’un an après le déclenchement par Québecor du lock-out au Journal de Montréal, le principal protagoniste de cet employeur, M. Pierre-Karl Péladeau, publiait le 21 janvier une lettre publique sur les « privilèges injustifiables » des syndicats dans la société.

Trois juristes québécois du travail ont décidé de répondre à M. Péladeau dans un texte inédit : Michel Coutu, Laurence Léa Fontaine et Georges Marceau, « Une vision unilatérale du syndicalisme québécois », (2010) socialtravail.uqam.ca, le blogue juridique, Chron. no 03.

Pour citer ce texte : Michel Coutu, Laurence Léa Fontaine et Georges Marceau, « Une vision unilatérale du syndicalisme québécois », (2010) socialtravail.uqam.ca, le blogue juridique, Chron. no 03.

Un commentaire pour “Une réponse aux sophismes de Pierre-Karl Péladeau”

  1. Jean-François dit:

    Félicitation pour votre excellent travail! Pierre-Karl profite du Québec et des Québécois, son attitude est révoltante. Et le gouvernement mange dans sa main… Eh misère.
    Continuez votre travail, on a besoin de gens comme vous.



Laisser un commentaire